• Avoir un enfant quand...

    Quand on a entamé les essais bébé pour avoir Milo, voilà la question que peu de personne autour de nous ont osé poser, mais que beaucoup ont pensé. Ce que je peux comprendre.

    Pour beaucoup, entreprendre d'avoir un enfant c'est d'abord :
    • avoir une vie de couple stable
    • avoir deux emplois stables
    • avoir une situation financière stable
    • le must, être proprio

    Sur cette liste on avait :
    • avoir une vie de couple stable : triple check !! 
    .........
    C'est tout ! Et amplement suffisant pour nous, notre façon de voir les choses, notre vision de nos priorités et de nos envies.

    Il n'y avait (et il n'y a tjs) qu'un seul salaire fixe qui tombe, celui de l'ex-chevelu. Mes revenus sont extrêmement aléatoires même si j'y travaille =) Donc on ne compte aucunement dessus, ce que je perçois c'est du bonus. On a tjs eu une situation financière proche du désastre. Pendant nos premières années, ma mère nous a régulièrement donné un coup de main, ce pour quoi je la remercie chaque jour ! Et même s'il n'y a pas de quoi en être fiers, aujourd'hui on peut se vanter de ne recevoir son aide que très très rarement, et de son propre chef.
    Bref ce n'est pas le sujet, mais c'était important de le spécifier =)
    Donc vous imaginer bien que nous sommes locataires XD

    Voilà pour la petite liste de pré-requis pour un projet bébé.

    Sauf que voilà, si on avait du attendre de remplir un à un cette liste, on y serait encore, et dans 10 ans pareil... Bien sûr on vit de manière que beaucoup n'apprécierait pas, on vit sur le découvert (on essaie doucement de remonter tout ça, lentement mais sûrement), on compte tout, on craque notre slip de temps à autres parce que se serrer la ceinture tout le temps ça fait péter les plombs, merci les tickets resto qui permettent quelques extra, etc. Mais aujourd'hui boubou ne manque de rien, il a un toit, de la nourriture, une jolie chambre, des jouets, des vêtements, une peluche vivante (ah on me dit que non le chat n'a pas donné son autorisation XD)

    A côté de ça, bien sûr je me dis "Est-ce qu'on pourra lui faire faire des activités extra scolaires ?", "Est-ce que partir en vacances ne sera pas trop galère ?", "Et si demain ... ?", etc. Ça n'empêche pas de cogiter, de se poser des questions, de culpabiliser, beaucoup, et finalement d'assumer ce choix que nous avons fait.

    Pourquoi je vous en parle ?
    Parce que je n'ai autour de moi personne qui ressent les choses comme ça. Que des gens avec une vie moins "bancale" à ce niveau (et tant mieux hein !), parce qu'il me semble important de ne pas oublier que de toute façon tout ne se planifie pas. 

    Oui on projette d'avoir un deuxième enfant dans cette exacte situation, oui on assume, et non nous ne vivons pas des aides (amalgame quand tu nous tiens, suis même sûre que j'ai droit à des trucs dont je ne soupçonne même pas l'existence XD).

    •••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

    Tiens un billet bien brouillon... Mais un billet tout de même, appréciez l'exploit =D

    Crédit photo : Chali Photographies

    « ♦ Piffle Princess ♦IKISSJJ Et vous ? »

  • Commentaires

    1
    maristochat
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 15:31
    Je me reconnais réellement dans ton billet. J'ai beaucoup culpabilisé d'avoir un enfant sans situation professionnelle stable. Je culpabilise encore aujourd'hui et j'ai souvent peur de ne pas pouvoir offrir à mon fils le meilleur.
    Pourtant je sais que ce n'est pas l'argent qui le rendra heureux, je n'ai jamais manqué d'argent enfant et pourtant chez nous, la vie de famille n'était pas joyeuse...
    Je vous souhaite de trouver votre équilibre. Avec ou sans beaucoup d'argent, le plus important restant l'amour, assurément !
    2
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 16:46

    Maristochat --> Et nous à l'inverse, bien que l'ayant su plus tard, la situation n'était pas glorieuse loin de là. Huissiers tous les mois (des dettes laissées par mes grands parents à ma mère, qui l'ont poursuivi trèèèès longtemps !) pendant des années. Je n'en ai aucun souvenirs. Aucun manque, aucun "ouais on peut jamais rien faire y a pas de sous" ou autre trucs du genre. Chapeau à ma maman !
    Je suis bien d'accord avec toi ♥ 

    3
    Darkchii
    Mercredi 1er Octobre 2014 à 19:50

    Alors la, je m'insurge haut et fort. Le plus important pour un enfant, c'est pas que tu sois riche, c'est pas que tu sois beau, et c'est même pas que tu saches cuisiner et repasser en même temps. Le plus important, c'est que tu l'aimes. Le reste, c'est que du bonus. Oui, c'est plus agréable d'être stable, d'être beau et intelligent. C'est confortable mais ton bebe, il s'en fiche un peu, surtout au tout début. Dormir dans du Chanel dans un château de 426 chambres, ça lui est bien égal. Il peut dormir dans un taudis, dans des vêtements qui ont vu 8 bébés avant lui... Si sa maman est là pour lui faire des câlins....

    mais on est tous pareils, on veut tous ce qu'il y a de mieux pour nos enfants, et ça peut rendre fou... Je comprends tout ce que tu dis, d'autant qu'à l'époque où ta mère t'aidait beaucoup plus, on était proches et je sais à quel point ça te rendait folle... Tu as fait un beau chemin, et tu peux être fière...

    4
    Samedi 4 Octobre 2014 à 10:28

    Si il avait fallut que j'atteigne tous les objectifs de cette foutue liste .... Ben mes 3 enfants seraient pas là aujourd'hui! Déjà , les emplois stables de nos jours c'est de plus en plus rare , tout peut arriver dans la vie , on est a l' abris de rien, j'en sais quelque chose. Ce qui compte avant-tout c'est le bien-être de ton (tes) enfant(s). Alors si vous ressentez vraiment l'envie d'avoir ce 2ème petit bout , ben foncez et envoyez valser les qu'en dira t'on !

    J'ai aussi eu une maman formidable, qui m'a bien aidé quand je me suis retrouvée seule et sans emploi (au début) avec mes deux grands, sans elle je m'en serais pas sortie aussi bien et je ne l'en remercierai jamais assez. 

    5
    Mardi 7 Octobre 2014 à 13:49

    Ah ! Je ne pouvais pas ne pas repondre a ce message. PArce que finalement, c'est toute ma vie que tu decris ;) En commencant par le prenom de ton fils, mais ca ;) C'est une autre histoire (en gros, j'ai le meme a le maison :p ). Comme toi on a choisi de se lancer dans cette aventure sans avoir fait la magnifique liste vie professionnelle accomplie, mariage de princesse, voyage de noce sur une ile, achat de la maison avec la barriere blanche, le chien pour patienter jusqu'au bébé.... nan nan nan... Rien de tout ca. 

    J'ai ete enceinte (mieux que tomber hein :p ) a la fin de mon deuxieme CDD pour le boulot, au debut du chomage apres une grosse année de terrain, l'homme venait de demander un CDI dans la boite qui l'editait jusqu'a present (et donc avant ca, salaires aleatoires pour lui :p ). Plus d'attaches pro pour moi donc. Pour faciliter les demarches on s'est mariés, moi grosse comme une baleine... Et puis bébé est né un mois et demi apres, et le choix a ete rapide ou j'allais bossais ou je claquais ce que je gagnais en garde, ou je restais a la maison. Donc toujours qu'un salaire.

    Et puis on a eu envie (besoin !!) d'un endroit plus grand pour vivre. Oui avoir un bébé dans sa chambre c'est gerable, jusqu'a ce que le bébé en question commence a fortement grandir ! On a donc cherché a louer, et la situation ubuesque... On nous demandais tellement de garanties qu'il nous etait impossible de louer dans le privé ailleur que la ou nous etions... 3 fois le montant du loyer, mon mari ne gagne pas asser pour ce genre de chose...

    On a ete voir notre banquiere et on a decidé d'acheter (ca c'etait possible, cherchons l'erreur). Finalement on a acheté une maison... pas en tres bon etat (disons ca de facon diplomate) et on a bossé comme des malades pour la rendre presentatble. Aujourhd'ui ca fait 4 ans qu'on est dedans, on a toujours aussi peu de sous, mais on debourse moins maintenant qu'on est proprio pour le credit qu'on nous en demanderai pour une loc, et entre temps une mademoiselle nous a rejoint.

    On vit a 4 sur un salaire (un tout petit salaire), on a une maison (une toute petite maison) avec un jardin (un tres tres petit jardin), et je crois pourvoir dire qu'on est heureux ainsi. Il n'y a pas eu de mariage de mariage de princesse, de voyage de noce a l'autre bout du monde, pas de maison en haut d'une colline avec une barriere blanche, pas de chien (au secours !!) mais deux bébés et une vie bien remplie ainsi.

    J'ai aussi un peu parfois cette impression de vivre sur une autre planete, avec cette impression de faire grandir mes enfants dans un monde ou je ne pourrais pas leur apporter grand chose materiellement parlant, mais finalement l'education que j'ai choisie pour eux n'est pas basé sur le materiel donc bon... Certe il sera un jour ou il faudra reflechir a comment on fait pour les etudes, pour le permis, pour la voiture... mais bon... on verra bien, on y est pas encore. Et pourtant je n'ai pas l'impression qu'on manque de quoi que ce soit, on a un toit, une voiture, du confort "habituel" dans une maison, les enfants vont dans une ecole alternative (qu'on paye ! ) on mange a notre faim, on achete peut etr eplus quand on a besoin que quand on a envie, mais je ne crois pas qu'on se prive. Evidement j'aimerais une maison plus grande, au bord de la mer, peut etre meme un ane dans le jardin (plutot que deux dans le salon ? :p ), evidement j'aimerais partir tout les été faire de magnifiques voyages et tout les hivers au ski (ou dans les iles !), evidement j'aimerai pouvoir me dire que si la voiture tombe en panne on pourra en changer plutot que la reparer, evidement j'aimerais plein plein plein de choses. Mais est ce qu'on serait plus heureux ? Est ce que nos enfants grandiraient mieux ?

    Profitons de chaques moments donnés en famille, c'est pas l'argent qui peut les acheter.

    6
    Mardi 7 Octobre 2014 à 21:11

    Coucou Hachi !

    Je découvre ton blog grâce à Stéphanie et ses blogs du jour et j'aime particulièrement celui-ci. Ton blog est très joli, bien organisé et les articles bien rédigés.

    Mais, c'est ton sourire qui me fait pencher. On voit trop souvent sur la toile des gens qui écrivent sur des blogs persos comme le tien mais qui ne se montrent jamais -ou, pratiquement pas- avec le sourire ! Tu apparais assez régulièrement avec ton sourire et ta bonne humeur et c'est ce qui va me donner envie de continuer à te lire.

    Bravo bravo et bonne continuation ! =)

    Sasha27 [protegeonslanature.eklablog.net]

    7
    Mardi 7 Octobre 2014 à 23:00

    Mélusine -> Un petit Milo aussi ? (enfin bcp plus grand que le mien XD) Bon j'avoue le mariage de princesse (moderne ceci dit !) j'ai eu ♥ Mais merci de ton témoignage qui me conforte dans ma façon de penser =)

    Sasha -> Oh bah je sais plus où me mettre tiens >.< Ton message est absolument adorable et je suis heureuse de réussir à transmettre ça ♥

    8
    Mardi 7 Octobre 2014 à 23:10

    Oui un p'tit grand comme il dit ;) Mais tu sais finalement, meme si tu ne trouvais personne avec les memes idées que toi, ca ne voudrais quand meme pas dire qu'elles sont mauvaises ;)

    Bonne nuit ;)

    9
    Mardi 7 Octobre 2014 à 23:34

    Mélusine -> Je sais bien, mais moi qui ai si peu confiance en moi, ça m'aide =)
    Un p'tit grand ♥ Trop chou ! Ils ont quel âge ?

    10
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 08:24

    De rien Hachi :D J'aime tellement ton blog que je l'ai mis en coup de cœur sur le Répertoire des Eklablog's !

    11
    Mercredi 8 Octobre 2014 à 13:48

    Oh ce sont maintenant tout les deux des p'tits grands... 2 et 4 a quelques mois pres... :)

    12
    PetshopCity
    Jeudi 9 Octobre 2014 à 21:51

    Je t'adore moi je suis enceinte de 8 mois et au début j'ai esiter a le garde


     

    13
    Beatrice
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 10:52

    je n' en ai qu'un


    ma santé ne m'a pas permis un second enfant


    C'est le seul regret de ma vie


    mais 3 fois grand mère c'est super


    n'attend pas de l’être pour te dire ah si j'avais su...


    bon courage


    Béatrice

    14
    manille
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 19:48

    faire un deuxième enfant ....l'amour ne suffit pas et tout coûte cher 


    attendez un peu , mais chacun fais ce qu'il veut

    15
    Dimanche 12 Octobre 2014 à 21:51

    j'adore ton blog

    16
    Lundi 13 Octobre 2014 à 11:36
    Amélie

    Ah oui, mais si on attend que tout soit parfait, hein... ben on peut effectivement attendre longtemps ! Nous par exemple on a deux chambres... et bientôt 3 enfants. Ce qu'on entend le plus c'est : "Mais vous allez le mettre où ??" Ben on va s'entasser gaiement, les amis !! J'aime ce billet plein de positif et de bonne humeur.. je continue ma visite !

    17
    Lundi 13 Octobre 2014 à 22:48

    Bonjour à toi!

    J'ai découvert ton blog en voyant que c'est celui du jour! ^^

    Même si j'ai au moins une quinzaine d'années de moins que toi, tout le texte que tu as écrit était très très intéressant à lire pour moi.

    Je vois aussi que tu as beaucoup de courage, surtout sur le deuxième enfant! Mais j'espère que tout marchera pour vous !

    Bon pour l'instant que n'ai vu que cet article là, mais je compte bien découvrire tout les coins de ton blog!

    A la prochaine! :)

    18
    Mercredi 15 Octobre 2014 à 23:55

    Béatrice --> Merci de votre passage et de votre petit mot d'encouragement ♥
    Manille --> En effet chacun fait comme il veut =) L'amour ne suffit pas certes, mais il y a moultes façons de ne pas tomber dans le puits sans fond de la puériculture à prix exorbitants !
    Amélie --> Bienvenue & tout à fait en osmose avec tes paroles =)
    xSuha --> 15 ans de plus mais aussi fan de manga ♥ Merci de ton passage !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    19
    Lundi 1er Décembre 2014 à 17:25
    La Vilaine
    Ton article m'a fait plaisir. Pas autant que ta dernière photo sur Instagram, mais quand même. :D Je suis tellement d'accord avec toi.

    J'ai 23 ans. Je ne travaille pas, j'ai mis mes études entre parenthèses, et certaines de mes ambitions personnelles dans un mouchoir en papier au fond de ma poche il faut bien le dire. Mon Homme a 29 ans. Malgré dix années d'études, il travaille aujourd'hui à mi-temps dans un domaine qui n'est pas le sien, en CDD. Nous ne recevons aucune aide financière de nos parents, mais nous savons que si un jour nous sommes vraiment dans la mouise ils seront là pour nous. A l'heure actuelle, nous sommes strictement incapables de mettre un euro de coté pour plus tard. Au regard des études statistiques, clairement, on est pauvres. Pour donner un ordre d'idée (et justifier que "je sais de quoi je parle quand j'emploie le mot pauvre"), on doit jongler avec moins qu'un SMIC (aides comprises) pour faire vivre notre petite famille.

    Pourtant, nous vivons dans une jolie maison, avec un jardin, deux chats et... deux bébés en pleine santé. Nous mangeons bio autant que possible, nous nous autorisons parfois un petit extra (type resto, shopping, etc) et avons même l'indécence de partir en vacances régulièrement.

    Et, précision importante : nous ne détroussons pas les mamies.

    Alors comment on fait ? On fait des choix, voilà. Comme tu dois en faire aussi, comme tout le monde en fait.

    On n'a pas d'écran plat gigantesque, notre télé est meme ridiculement petite, on vit dans un petit village, on ne consomme que très peu de viande, je cuisine tous les petits pots de mes enfants et allaite le dernier, on a renoncé à avoir des fringues à la mode ou des lunettes ultra-tendance, j'utilise mon unique rouge-à-lèvre Chanel avec grande parcimonie, notre magasin préféré c'est Emmaus, quoiqu'on aime bien Le Bon Coin également, on fait attention aux jouets des enfants, qu'on préfère choisir en bois pour durer longtemps, ainsi qu'aux livres, on en prend soin, on cultive certains de nos légumes dans un carré de terre, on surveille notre consommation d'eau et d'électricité de très près, on récupère plein de choses auprès de nos proches (exemple édifiant : ma cousine allait jeter son smartphone qui ne "marchait plus", elle venait d'en racheter un nouveau, mais mon geek de copain a réussi à le faire fonctionner de nouveau du coup elle nous a dit de le garder), pour Noel on gate la famille avec de jolis cadeaux faits main avec les enfants, du DIY... Bref.

    On a de l'imagination.

    Il y a des solutions.

    On est pauvres mais on est heureux. On ne se plaint pas. Les autres le font bien assez à notre place. XD

    Alors c'est vrai, comme toi Laure je suis souvent inquiète. Parce que je suis encore à découvert, parce que j'ai peur de ne jamais pouvoir offrir des études à mes deux petits monstres, parce que j'ai l'impression de me démener pour presque rien, parce que le regard des gens est souvent accusateur, parce que mes épaules flanchent parfois, parce que oui c'est difficile parfois de rester positif.

    Pourtant je crois, je SAIS qu'on va se battre et se donner les moyens de réaliser nos reves. Lentement mais surement, comme des escargots, avec toute notre vie sur le dos. Et nos enfants.

    Nous n'avons pas le temps pour les considérations hautaines et les critiques acides des autres. S'ils veulent juger, qu'ils le fassent en regardant mes enfants, qui sont mignons, bien élevés et habillés, dodus, débrouillards, épanouis et joyeux.

    Désolée pour le pavé. Je suis une pipelette de compet'.

    Plein de bonheur pour la suite ! :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :