• Le laisser pleurer...

    Dans mon parcours de maman débutante, il y a eu un moment clé où j'ai du faire un choix... Cornélien s'il en est. Entre raison & tripes, convictions & nécessité, crève cœur & au bout du rouleau.

    Ce choix ? ... Laisser pleurer Milo !

    Je me rends compte en faisant le tour des articles parlant de Little Geek que j'ai vaguement abordé le sujet ici & , sans jamais en parler réellement...

    • Rembobine •

    Milo avait 2 mois et demi et depuis sa naissance nos journée se résumaient à ça :

    Alors il y a pire hein ♥ On pouvait le contempler tout notre content ! Sentir son petit corps tout chaud, profiter de cette fusion, etc. Sauf qu'on était dépassé, qu'on ne faisait plus rien d'autre. Ah si pardon ! Je suis incollable sur les téléfilms de la 6, et le programme télé allant de Juillet à mi Septembre 2013 XD

    Je me plaisais à répondre à la fatidique question (limite sadique quand on y pense, quoique parfois compatissante, c'est selon) du "Alors ? Il fait ses nuits ?" par un "Ooooh ce ne sont pas les nuits le soucis (il les a fait assez rapidement), Milo lui, a décidé de ne pas faire ses journées..." 
    Tu comprends, c'est un original =p

    Ce qui donnait une maman flippée, en perpétuel questionnement, anticipation à la con, etc. Et par un merveilleux Dimanche pluvieux de Septembre 2013 Elian m'appelle en chuchotant "Lauuuuuuuuuuure ???!!!" J’accours tu penses ! Pour trouver un bébé endormi seul, sur son tapis d'éveil. Preuve :

    Première fois de sa courte existence que cela arrivait. Là JOIE BONHEUR ARC EN CIEL LICORNES ETOILES *on remue son boule en rythme, on pleure* P'tain il dort !!! On peut le faire !

    Et puis PATATRAS (oh p'tain l'expression d'il y a mille ans !), rdv sage femme le lendemain pour le suivi périnée, là pour faire la causette, elle me demande comment est le sommeil. Je lui explique "blabla nuit top toussa toussa, ah les journées cata toussa toussa" mais ne manque pas de lui parler de la veille, jour béni ! Et là de voir sa moue "Le pauvre il a du tomber d'épuisement..." *effondrement intérieur* Elle me prodigue quelques conseils, je ne sais plus où j'en suis...

    Je rentre, je cause avec l'ex-chevelu encore chevelu à l'époque, et avec ma super Skype team (composée de 3 jeunes mamans & deux supportrices de choc !). Ce jour là, il y en à une qui m'écoute patiemment me plaindre de la vilaine sage femme qui a réduit mon bonheur tout neuf à néant (sale morue !), et qui me répond qu'elle est plutôt d'accord. S'en suive pas mal de conseils. Que j'ai choisi de suivre. Quasi à la lettre, vous m'auriez vu c'était à mourir de rire XDDD Quand j'y repense... *coucou coach !*

    Et là j'ai choisi de le laisser pleurer ! 10 min ! Je ne pouvais m'y résoudre avant, mais je ne voyais plus quoi faire d'autre... Je m'épuisais, je pleurais chaque jour, j'étais l'ombre de moi-même. Du coup j'étais à l'opposé de ce que je voulais être pour lui. Une semi-maman loque dépressive et à bout. YOUHOU ! Le pied... ¬.¬"

    Ça a été super dur... Mais il a été d'une aide de fou !!! 
    En 3 jours c'était plié. Sans pleurs à chaque fois, parfois oui, parfois non, parfois un câlin et c'était bon, parfois il a re dormi sur nous. 

    Y a cette partie de moi qui s'en voulait (je me suis pardonné depuis), qui se disait que s'il pleurait c'était pour quelque chose. Sauf que je pense qu'il ne savait plus ce que l'on voulait de lui. Un coup les bras, un coup le lit, un coup le transat, un coup le tapis, re les bras, etc. Je suis persuadée qu'un tout petit à besoin de constance. Et que dans le tâtonnement qui peut être le nôtre en tant que parents newbies bah on tente tout ce qu'on peut et on se perd, tout en perdant bébé dans la course. 

    Depuis ces trois longues journées, je n'ai plus eu besoin de le laisser pleurer. S'il pleurait c'était pour une raison qui n'avait plus trait à l'endormissement (dents, rhumes, va savoir ce qui réveil un tout petit, etc.). Et je le câlinais avec joie.

    Je sais bien ce que bcp pense, et je suis moi-même convaincue que laisser pleurer un enfant n'est pas une bonne chose (exit le "il se fait les poumons de nos grands-parents/parents"). Mais dans ce cas précis je pense que cela nous a été salutaire.

    « • Retour en arrière • Séance grossesse• Il y à 10 ans • »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 17:06
    Amélie
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 18:53

    Oui Amélie ? XD

    3
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 19:54
    Amélie

    Ah tiens, mon commentaire est passé à la trappe ! Je te demandais si tu avais parlé avec ma grand-mère récemment ;D

    4
    Mercredi 3 Décembre 2014 à 22:27

    C'est rigolo cet article à quelques détails près j'aurais pu l'écrire. Petit Colis faisait ses nuits à deux mois mais la journée....aie aie aie.

    Mon mari était en déplacement durant ses trois premiers mois de vie et c'était très difficile de le gérer seule toute la semaine.

    La journée, il pleurait, je culpabilisais, je le récupérais... Le cercle vicieux que tu as si bien expliqué et l'épuisement aussi.

    J'ai la chance d'avoir un mari qui avait déjà deux enfants et qui m'a convaincu de le laisser pleurer un peu, d'aller le voir si besoin pour sa tétine mais de ne pas le reprendre. Les premiers temps ont été difficiles pour moi et au bout de quelques jours, miracle!!!

    Ça change la vie. Savoir que lorsqu'il pleure c'est qu'il y a quelque chose et surtout, le sentir reposé.

    (désolée, j'ai raconté ma vie!)

     

    5
    Jeudi 4 Décembre 2014 à 12:54

    J'ai toujours été intimement convaincue qu'il ne faut pas laisser pleurer un bébé... Ou en tout cas que ce n'est pas la solution miracle... Cela fonctionne plutôt bien avec certains bébés, qui vont pleurer 5 ou 10 min pendant 3 jours et ce sera fini et bénéfique pour tout le monde... Pour d'autres ce sera totalement contre productif et ça ne fera qu'empirer les choses... mon fils fait partie de ceux là! ^^

    (après je fais la distinction entre laisser pleurer 10 minutes et laisser hurler des heures ;-) )

    20 moi et il ne fait toujours pas ses nuits, il ne fait plus de sieste depuis des mois et ne sait pas s'endormir seul. Parfois pendant la nuit il se rendort seul, ça arrive donc c'est que ça viendra! Les 3 premiers mois ont été très durs... Il pleurait en permanence, ne se calmait et ne dormait que porté... il se réveillait toutes les 30 ou 40 min la nuit, pleurait parfois pendant des heures... J'étais une maman fantôme... j'ai tenté de le laisser pleurer sur les conseils foireux de mon médecin de l'époque... Ca a fini en crise de nerf... j'ai tellement eu peur ce jour là, de voir mon bébé hurler, s'arrêter de respirer, faire de la fièvre et des spasmes que jamais, jamais plus je n'ai fait ça...
    J'ai changé de médecin, j'ai essayé pas mal de trucs en vain. Et puis j'ai enfin trouvé un médecin qui m'a dit que non ça n'était pas grave, ça n'était pas de ma faute, que c'était ainsi, qu'il était très très énergique, que son sommeil diurne comme nocturne se règlerait juste plus tard pour que d'autres, que pas mal d'enfants étaient dans le même cas, que je pourrais essayer ce que je veux ça ne changerait certainement rien. J'ai lâché prise, j'ai laissé parler les gens et je me suis sentie bcp mieux, moins épuisée, car je ne m'épuisais plus moralement toute seule et surtout je ne laissais plus les autres m'épuiser et m'inonder de leurs conseils.

    Chaque enfant est différent, je ne sais pas comment je ferai avec le suivant, peut être pareil, peut être autrement, ça dépendra de son caractère et de ses besoins :-)

     

    6
    Vendredi 5 Décembre 2014 à 12:34
    tsilia

    Comme toi, les premiers mois je devais la bercer 30 minutes voir plus pour l'endormir et elle dormait 15 minutes... et un jour, n'y tentant plus,je l'ai laissé pleurer. 15 minutes de supplice pendant lesquelles j'ai pleuré aussi. Et en trois jours, c'était plié ! Tout comme toi ! Trois jours d'enfer. Mais depuis, ça fait 8 mois, elle s'endort seule en deux secondes. Alors bravo. Tu es une bonne mère, ça ne change rien. Tu n'as pas laissé pleuré 2 heures. Juste un moment. Et il a ainsi pu trouver sa méthode de sommeil.

    7
    simone
    Mardi 16 Décembre 2014 à 14:23

    Rohhhhhhhhhhhhhhhh ! c'est chou cet article ! (oui bon 3 ans plus tard, hein !)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :